La ventilation mécanique contrôlée

Qui dit bien-être, dit qualité de l’air. Or, on sait que l’air intérieur de nos habitations est cinq à six fois plus pollué que l’air extérieur : il se compose d’azote (78%), d’oxygène (21%), de dioxyde de carbone, de vapeur d’eau et de différents gaz rares. Nous passons en moyenne 16h par jour à l’intérieur de nos maisons, d’où le risque de souffrir à la longue de problèmes de santé (allergies, irritation des voies respiratoires, …)

De plus, l’air intérieur se détériore avec la présence des COV (Composés Organiques Volatils issus de l’évaporation des solvants comme les peintures, les colles, les vernis, …), si nous ajoutons à cela les formaldéhydes, pollens et autres allergènes, vous comprendrez facilement qu’ouvrir chaque jour ses fenêtres est insuffisant.

Insuffisance renforcée si votre habitation reçoit trop peu d’air frais (parce que trop bien isolée): elle s’expose alors à des problèmes d’humidité, qui peuvent provoquer la prolifération de champignons et de bactéries. Bref, un sombre constat auquel il est pourtant simple de remédier, entre autre par la mise en place d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

La ventilation est obligatoire en cas de nouvelle construction

Depuis 2006, la réglementation PEB ( pour performance énergétique des bâtiments ) exige que toutes les nouvelles constructions, appartements et maisons, soient équipées d’un système de ventilation automatique complet. Dans le cas d’une rénovation importante, la règle est la même que pour les nouvelles constructions. Une VMC (pour Ventilation Mécanique Contrôlée), qui amène et extrait l’air de façon mécanique, est le meilleur choix pour répondre à ces exigences. Ventiler n’est donc pas qu’une simple obligation légale: une bonne ventilation automatique est essentielle pour rendre son habitation agréable, éviter les problèmes dûs à l’humidité mais aussi limiter sa consommation énergétique et par conséquent, alléger ses factures de chauffage !

Ventilation mécanique contrôlée : comment ça marche ?

La VMC assure le renouvellement de l’air de votre logement en permettant de garantir une ventilation 24h/24 : elle évacue l’air vicié des pièces «humides» (salles de bain, cuisines, … ) et fait pénétrer l’air frais issu de l’extérieur dans les pièces de vie. L’atmosphère intérieure est plus saine et plus confortable, moins humide et sans odeur malsaine.

La ventilation simple flux et la ventilation double flux

La VMC simple flux chasse l’air chaud de la maison et en retour, y fait entrer de l’air pur mais froid. Elle est conseillée pour obtenir une bonne qualité d’air intérieur à moindre coût.

La VMC double flux limite les pertes de chaleur (jusqu’à 90 %) grâce à un échangeur thermique. Elle récupère l’énergie présente dans l’air vicié puis la diffuse dans l’air neuf préalablement filtré. L’air réinjecté est tempéré par la chaleur que produit l’air aspiré. Résultat: de vraies économies d’énergies avec plus ou moins 500 litres de mazout, 5.000 kWh ou 5.000 m3 de gaz économisés par an !

Puits canadien et VMC double flux

Le puits canadien est une solution qui permet l’amélioration du rendement énergétique, basé sur le principe de la géothermie. Par l’intermédiaire d’un puits canadien, l’énergie solaire accumulée dans la terre règle le climat de bien-être qui règne chez vous. En complément à la VMC double flux, auquel il convient de l’adapter convenablement, le puits canadien rafraîchit votre bâtiment en été (l’air à 25-30°C est rafraîchi après avoir transité dans le puits entre 15 et 17°C) et préchauffe l’air frais en hiver (l’air froid à 0°C gagne environ 11°C). En fonction des débits, le réchauffement ou le refroidissement de l’air dégage un apport énergétique plus ou moins important. Jusqu’à 95 % de l’énergie contenue dans l’air vicié extrait récupérée, d’où une économie d’énergie énorme !

Idées reçues sur la ventilation mécanique contrôlée

1 ) La VMC double flux ne permet pas de faire plus d’économies d’énergies qu’une VMC simple flux

FAUX ! Le fonctionnement d’une VMC double flux demande une consommation électrique certes plus élevée qu’une simple flux, mais en réduisant davantage les pertes de chaleur d’une habitation, votre facture de chauffage se verra diminuée d’au moins 15% par rapport à la VMC simple flux.

2 ) La VMC double flux est difficile à installer

FAUX ! Il existe différents systèmes de ventilation mécanique contrôlée double flux qui peuvent sans problème s’adapter aux contraintes de l’architecture de votre logement, qu’elle soit cachée ou apparente.

3 ) La VMC, c’est bruyant !

FAUX ! De manière globale, si une VMC fait du bruit, c’est qu’elle a été mal installée ou que l’entretien a été négligé ( éléments de fonctionnent encrassés, moteur abîmé, … ) . Nous vous conseillons alors de faire appel à un pro pour effectuer un diagnostic et les quelques petits réglages nécessaires au retour du calme dans votre habitation !

4 ) L’isolation de ma maison n’a rien à voir avec la VMC double flux

FAUX ! Une VMC double flux ne peut pas fonctionner correctement dans une habitation qui présente des fuites d’air ! Les économies d’énergie espérées sont alors impossibles. A contrario, une maison très bien isolée, quasi «étanche» exige un système de VMC très performant, car il est nécessaire de ventiler un logement afin d’y vivre sainement.

5 ) Pas besoin de faire appel à un pro pour installer une VMC

FAUX ! Même si rien n’empêche d’installer une VMC soi-même, les conseils et l’intervention d’un professionnel sont nécessaires, surtout dans le cas d’une VMC double flux, car ce type d’appareil exige un réglage précis afin de permettre à la VMC de fonctionner de façon optimale ( réglage du bruit comme évoqué au point 3, réglage des gaines de conduite d’air, …).

Vous avez des questions ?

Areltherme tient à votre disposition une gamme complète de produits de qualité à prix attractifs en stock ! N’hésitez pas à contactez Cédric directement au +32 63 24 21 70 pour connaître nos prix nets.

Nous vous recommandons : 

2018-05-08T09:54:00+02:00

VMC DOUBLE FLUX Zehnder ComfoAir Q350 ST

VMC DOUBLE FLUX Zehnder ComfoAir Q350 ST Depuis 100 ans, Zehnder propose des solutions pour le confort et le bien-être intérieur, avec comme points fort le chauffage, la ventilation et la purification de l’air. La [...]

2018-05-09T14:36:05+02:00

VMC simple flux Ecove de Codumé

VMC simple flux Ecove de Codumé Le constructeur belge Codumé est présent sur le marché de l’aspiration industrielle depuis 1929 et particulièrement actif dans le traitement de l’air et la ventilation depuis 1947. Chez Areltherme, [...]

2018-05-09T14:24:11+02:00

Le ventilateur Codumé SCVU2

Le ventilateur Codumé SCVU2 Le ventilateur Codumé SCVU2 dernière génération est un must de la ventilation localisée décentralisée. Son débit le rend compatible avec l’ensemble des exigences de la PEB ( Performance Energétique des Bâtiments [...]

Nos marques