fbpx

Picto configurateur Areltherme

Blog

Et chez vous, au bois ou aux pellets, le poêle ?

À une période où les prix de l’énergie flambent dans tous les sens, il reste néanmoins une ressource naturelle et écologique dont le prix reste stable, contrairement au prix du mazout, du gaz et de l’électricité, c’est celui du bois et des granulés de bois (pellets).

Vous hésitez entre installer un poêle à bois ou un poêle à pellets, les questions sont nombreuses, on vous l’accorde. Quelles installations faut-il prévoir ? A quoi penser lorsque je vais choisir mon poêle ? Vais-je pouvoir l’installer moi-même ? … Pas de panique : Eric, le gérant d’Areltherme Arlon et Virton est là pour vous donner les bons conseils.

 

Définissons d’abord ensemble ce qu’est le bois et ce que sont les pellets.

Le bois c’est une source d’énergie qui est utilisée par le monde depuis que les premiers Hommes ont appris à maitriser le feu. Il est débité en bûche, de différentes tailles et de différents diamètres. En général, on l’achète en stère : 1 stère = 1 m3 de bûches de bois de chauffage débitées en longueur d’1 mètre.

Les pellets (ou granulées de bois) sont de petits cylindres d’environ 5mm de diamètre et de longueurs variables. Ils sont constitués de sciures, copeaux ou d’autres déchets de bois, qui sont ensuite compactés/pressés, sans additif. Leur taux d’humidité est très faible, ce qui en fait un combustible écologique car leur combustion est totale.

L’utilisation du bois de chauffage ou du pellet est un choix avisé pour les consommateurs qui détestent les imprévus : les prix sont forts stables par rapport aux autres sources d’énergies.

Toutefois, le bois nécessite un espace de stockage assez conséquent et de préférence au sec, sa manipulation peut être contraignante et le choix des essences doit être rigoureux puisque le pouvoir calorifique du bois dépend à la fois de son taux d’humidité et de l’essence.

En choisissant le bois, vous jouerez un rôle sur la préservation de l’environnement et surtout, sur l’emploi local et le circuit-court, en fonction de l’entreprise à laquelle vous aurez décidé d’acheter votre bois. C’est encore mieux si vous le coupez vous-même. Et mis à part sa découpe, le bois ne subit aucune autre transformation.

Le pellet, lui, est plus intéressant au niveau du rendement calorifique, mais son prix est plus élevé car il doit subir une transformation : la compression en granulés. Cependant, le stockage est moindre que le bois puisque les pellets s’achètent par sac, par palette ou sont livrés en vrac par un camion-souffleur. Ils offrent une excellente qualité de combustion et produisent peu de cendres.

Chez Areltherme, vous pourrez trouver du pellet belge 100% résineux et durable (fabriqué à partir de déchets de scieries).

 

Maintenant, parlons un peu des installations, de leurs caractéristiques et avantages.

Le poêle à bois vous permettra d’avoir une flamme continue et de chauffer d’un coup votre habitation. La variation de chaleur sera beaucoup plus grande qu’avec un poêle à pellet.

Il faut le ré-alimenter manuellement en bois pour obtenir une belle flamme (ce qui fait tout le charme de cette solution). Il faudra penser régulièrement à vider le bac à cendre et à nettoyer la chambre de combustion (là où le bois brûle) pour que le tirage soit optimal (aspiration de l’air dans le conduit). Au niveau de la cheminée, il est possible de se raccorder à une cheminée existante avec une buse en acier ou une buse en inox, voire même construire une cheminée en inox double paroi le long de votre mur extérieur.

Le poêle à pellet, quant à lui, permet de pouvoir programmer la température que l’on désire à l’aide de son thermostat. Grâce à son grand réservoir à granulés, il permet d’avoir une autonomie et un confort de chaleur dès votre arrivée à la maison. La variation de chaleur sera donc beaucoup moins grande qu’avec un poêle à bois. De plus, la gestion du stock est moins contraignante (encore une fois, chacun ses habitudes).

Par contre, avec le pellet, il faut prendre en compte le bruit du moteur (qui va de bruyant à très silencieux), mais cette caractéristique dépendra aussi du fournisseur.

Il faut prévoir un entretien annuel du poêle à pellet : moteur, vis sans fin, et conduits de ventilation doivent être nettoyé (entretien moindre qu’un poêle à bois).

Installer un poêle à bois ou à pellets est à la portée de tout bon bricoleur. Il faut : une cheminée et une prise électrique (uniquement pour le moteur qui alimente le poêle à pellet). Si vous préférez passer par un installateur professionnel, nous en avons toute une liste chez Areltherme, n’hésitez pas à nous demander conseils ! Et même en passant par un installateur, vous pourrez choisir vous-même votre poêle.

Il n’y a donc pas de bonne ou de mauvaise solution en vous chauffant au bois ou au pellet : tout dépendra de l’utilisation que vous en aurez, le confort que vous souhaitez, la taille de la pièce/habitation à chauffer. Mais le plus important reste la dimension écologique et durable de cette solution!

Chez Areltherme, vous pourrez retrouver différents modèles de la marque Ravelli (un des plus importants fabricants mondiaux de poêles – à bois et à pellets), pour tous les styles et tous les budgets.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter nos conseillers à Arlon et à Virton.