fbpx

Picto configurateur Areltherme

Chauffage

Les sources d'énergies

Le bois

Bon marché, le bois nécessite toutefois un espace de stockage, sa manipulation est contraignante et le choix des essences doit être rigoureux puisque le pouvoir calorifique du bois dépend à la fois de son taux d’humidité et de l’essence.
Le rendement des poêles à bois actuels a une moyenne très élevée : 80% de la chaleur produite par combustion est restituée dans l’atmosphère ambiante.
1 m3 (stère) de bois = 1.760 Kwh = 176 litres de mazout.

Les pellets ou granulés de bois

Le pellet, ou granulé de bois est un combustible issu des déchêts de la sylviculture, autrement dit, ce sont des petits bâtonnets d’un à deux centimètres de hauteur, obtenus par le compactage de mini-morceaux de bois et de sciure. Les pellets s’achètent par sac ou sont livrés en vrac par un camion-souffleur, ils offrent une excellente qualité de combustion et produisent peu de cendres.
2 kg de pellets = 1 litre de mazout.

Le gaz naturel

Le « gaz de ville » réconcilie confort avec économie et écologie, sans souci d’approvisionnement.
Les chaudières modernes sont pourvues d’un dispositif de coupure de gaz en cas d’extinction de la flamme.

Le gaz propane

Le « GPL » (gaz de pétrole liquéfié) butane ou propane est une alternative lorsque le raccordement au gaz de ville est inexistant.
Il nécessite l’achat ou la location d’une citerne de stockage, généralement enterrée.

Le mazout de chauffage

Le mazout est une énergie fossile. Dans un monde de plus en plus préoccupé par la protection environnementale, la gestion et l’économie des ressources (particulièrement pour celles issues du pétrole, appelé à disparaître) , le mazout de chauffage proposé sur le marché est aujourd’hui considéré comme une énergie propre, vu l’amélioration continue dont ce combustible a fait preuve (particulièrement pour la teneur en souffre, qui a été divisé par 20 afin de réduire au maximum les émissions de dioxyde de carbone) et en parallèle, l’évolution des technologies utilisées pour sa combustion.

Ainsi, les chaudières à mazout actuelles consomment nettement moins de mazout que leurs grandes soeurs ! Si votre chaudière a plus de 20 ans, il est temps de la remplacer par une nouvelle chaudière à condensation . L’émission de gaz nocifs en sera considérablement réduite et vous économiserez facilement 35% de votre consommation d’énergie actuelle !

Le solaire

La solution durable car zéro pollution ! L’énergie solaire, par l’intermédiaire de l’installation de panneaux , récupère l’énergie du soleil (gratuite !) qui chauffe votre eau dans un boiler sanitaire à bonne température. Même sous notre climat, l’utilisation de cette énergie est performante car c’est la lumière qui fait fonctionner le boiler, et nous en avons suffisamment !

L’électricité

Bon marché à installer, ne nécessitant pas d’espace de stockage, l’électricité peut être coûteuse et l’isolation d’une habitation doit alors absolument être optimisée. Les pompes à chaleur électriques constituent une solution écologique et économique, elles ont supplanté aisément les anciens chauffages électriques et autres convecteurs, car elles permettent plus d’économies d’énergie (plus de 50%).